Plan du site | Mention légales | Contact
 























Vous êtes ici : Accueil / Découvrir le village / Patrimoine /
Patrimoine
Les églises :
L’église baroque San Vitu commencée au XVIIe siècle et parachevée au XVIIIe siècle, la chapelle romane de San Sari située près de U Loru, datée par Madame Moracchini-Mazel de la fin Xe siècle ou la première moitié du XIe siècle qui a servi d’église paroissiale temporaire sous le vocable San Vito et San Cesareo en 1619 après l’abandon définitif de l’ancienne église romane de San Vitu située près de A Tizzola et A Presa, la chapelle de Santa Chjara qui existait en 1658, l’église San Parteu de Turrenu actuellement sous la forme d’une maison de campagne, dont certaines pierres ont été datées du Ve ou VIe siècle et d’autres de la fin du Xsiècle.
 
 
Ponte à Turrenu :
(construit au Moyen-Âge)
 
Il se trouve à 80 m environ à vol d’oiseau en amont de l’actuel pont sur le Bivincu de la D 82, bretelle ouverte en 1982 reliant le col de la Vierge (A Madonna di E Piane) au col de Santu Stefanu. Pour s’y rendre, prendre à pied le chemin côté droit en amont du fleuve, longeant l’amenée d’eau ou "piobba" du Moulin. Du Ponte à Turrenu (altitude 317 m), un sentier permet de rejoindre l’ancien village ruiné de Turrenu et un autre vers Rutali par San Vitu.
 
En 1531, Mgr Agostino Giustiniani évêque du Nebbiu de 1514 à 1536, dans sa Description de la Corse parle d’un pont de pierre pour franchir le Bivincu et au-delà deux petits villages Rutali et Torreno (Tureno). Origine de ce pont ? Giovanni della Grossa qui vivait au XVe siècle indique dans sa Chronique du Moyen Âge que les Pisans nous ont laissé de superbes ponts. Celui-ci faisait-il partie du lot ? Ce n’est pas impossible lorsqu’on pense aux chefs-d’œuvre laissés par les Pisans dans le domaine des édifices religieux dans le Nebbiu. De même que les Romains eux-mêmes ont pu édifier un pont sur ce même emplacement, la base serait alors romaine.
Mgr Giustiniani cite également les forges "e ferrere" de feu Messer Bartolomeo di Negro, ainsi que du bois propres à faire du charbon en grande quantité. Une de ces forges est à une centaine de mètres sur la commune de Rutali, appelée A Ferrera Vechja. L’autre en amont du fleuve au confluent du Bivincu avec le Filiccione appelée Ferrera Suprana sur territoire muratais couplée avec une autre en contrebas sur territoire de Rutali qui sera équipée au XVIIIe siècle d’un haut fourneau.
Olmeta di Tuda et Vallecalle confine également avec le pont. C’est donc le point de convergence de trois communes. Le chemin descendant de Rutali ou de Turrenu continue le long du fleuve vers Ortale via E Piane tandis que de l’autre côté se situe le chemin d’Olmeta via le Col de Santu Stefanu.
 
Caractéristiques du Pont :
  • Arches : 3
  • Longueur : 46 m
  • Largeur : 2,50 m en comptant les murettes défaites sur les bords larges de 0,40 m chacune et hautes de 0,60 m. Le passage "ricciatu" ou hérissé est donc de 1,70 m.
  • Hauteur : 7 m environ à partir du point central.
 
Le Monument aux Morts porte les noms des Rutalais victimes de la guerre 1914-1918 et de celle de 1939-1945.




La statue de A Madonna di e Piane inaugurée le 3 mai 2003 en remplacement de celle de 1951 endommagée par la foudre.
 


 
 
La civilisation agro-pastorale :
Les sentiers (i chjassi), les paillers(i pagliaghji), les aires à blé (l’aghje) ainsi que les maisonnettes (e casette, caselle, casarelle) disséminés dans nos campagnes, témoignent de l’ancienne civilisation agro-pastorale et de l’intense activité de nos ancêtres. L’association Opera di Rutali a mis en valeur ces vestiges dans le parcours « Trà aghje è pagliaghji » de Turrenu jusqu’à Casella, un circuit de 3, 3 kms, pour plus d'infos, voir le diaporama. Une belle promenade pédestre à découvrir.
 

Les fontaines :

Funtana Vechja, Funtana Nova, I Pantani, A Ghjattaghja, A Cannuta, E Varghete, A Muccarella. (Toutes potables sauf celle de A Ghjattaghja)


 
Les fours :
On en comptait une douzaine près des maisons.

Les moulins le long des rivières (A Ficarella, deux à l’Attulinu)
 
Les ferrières (e ferrere) :
E Ferrere ou ferrières. A Ferrera Vechja près du Ponte à Turrenu existait en 1500 et a été exploitée longtemps du temps des Génois.
A Ferrera couplée avec celle de Muratu, avait un haut fourneau au XVIIIe siècle. Pasquale Paoli s’en est servi en vue de la monnaie et des armes.
 

Article rédigé par Louis GIACOMONI

 
Voir aussi :
Célébration de la Saint Vitus
Festivités
Eglise Saint Vitus, San Vitu
Population à travers les âges
Visite du village ancien
Toponymie
Histoire de la commune
Localiser Rutali (Visite virtuelle)
Situation géographique, Rutali et le Nebbiu (Conca d'Oru)



Nous contacter Plan du site Liens utiles Mentions légales Admin
Site officiel de la commune de Rutali - Mairie: Tél.: 04.95.37.62.38 - Fax: 04.95.56.04.75 - 20239 Rutali